Les TOC: Trouble Obsessionnel Compulsif et l’hypnose

traitement-troubles-obsessionnels-compulsifs-hypnoseQu’est-ce qu’un TOC:

Historiquement, c’est Freud, qui de 1895 à 1926, a élaboré progressivement une clinique et une théorie de ce trouble (TOC), qu’il qualifiait de névrose obsessionnelle. Au sens Freudien, le terme de névrose désigne une maladie de la personnalité à l’origine de laquelle les facteurs compréhensibles prédominants sont psychologiques. De plus, à la différence des psychoses, dans les névroses, le sujet n’a pas perdu le contact avec la réalité et a conscience de souffrir d’un trouble psychologique, mais il n’arrive pas à contrôler ses angoisses.

Le TOC est caractérisé par la survenue d’obsessions et de compulsions. Dans l’obsession, la pensée est assiégée par des idées absurdes et va tenter de s’en défendre par des actions (les compulsions et les rituels).

Ce trouble débute soit de façon très graduelle, soit de façon rapide suite à un traumatisme.

Prévalence :

Le trouble obsessionnel-compulsif est loin d’être rare, bien que l’on en parle peu, car les sentiments de honte et de culpabilité de la plupart de ceux qui en souffrent ont longtemps contribué au maintien du secret autour de cette maladie.
Sa prévalence, c’est-à-dire la proportion de personnes qui en souffrent à un moment donné de leur vie, est estimée à 2% de la population.
60 à 70 % des personnes souffrant de TOC seraient atteintes avant 30 ans, et 50 % avant 18 ans.

Obsession :

Pour la sémiologie psychiatrique, les obsessions constituent un trouble du contenu de la pensée1. Elles ont deux caractéristiques :

  • Le sujet perçoit très bien l’absurdité des pensées qui l’envahissent, faisant irruption dans son psychisme. Par exemple une personne qui est envahie par la question obsédante de savoir si elle a bien éteint le gaz, sait qu’elle l’a fait. Mais la question continue de l’assaillir déclenchant une anxiété vive.
  • Le sujet tente de chasser, de réprimer ces idées qu’il sait absurde, mais c’est un échec, et s’engage alors une lutte contre elles qui a pour effet d’augmenter dramatiquement l’anxiété.

Obsessions idéatives :

Les obsessions idéatives sont des idées qui s’imposent au sujet, sous forme de doutes, de scrupules, de pensées obsédantes, qui entraînent des ruminations incessantes. On peut citer comme exemple l’arithmomanie, au cours de laquelle le sujet ne peut s’empêcher de compter.

Obsessions phobiques :

Les obsessions phobiques sont des craintes obsédantes (par ex : Cancérophobie, nosophobie…) Au cours de ce type d’obsessions, le sujet est constamment envahi par la crainte d’une situation où d’un objet qu’il redoute. Ce n’est pas le fait d’être réellement confronté à la situation ou à l’objet redouté qui suscite l’angoisse, comme dans la phobie. Dans l’obsession phobique, la crainte surgit continuellement entraînant des ruminations et parfois des compulsions. Un grand nombre de termes se terminant par le suffixe -phobie désignent ainsi des obsessions et pas des phobies.

Obsessions impulsives :

Les obsessions impulsives (ou phobie d’impulsion)Â : il s’agit de la crainte obsédante de commettre un acte délictueux ou dangereux (crainte d’agresser quelqu’un, de blasphémer dans une église, etc.).

NB : Les obsessions phobiques et les phobies d’impulsion sont donc des obsessions et pas des phobies.

Compulsion :

Dans le trouble obsessionnel-compulsif, l’action produite suite à une pensée obsessionnelle est la compulsion. La nature dérangeante de l’obsession contraint habituellement les gens à effectuer un geste pour réprimer la pensée et l’état dans lequel ils sont plongés. Les compulsions peuvent se présenter comme une action observable ou comme un rituel mental. Le rituel mental n’est pas visible par les autres ; c’est une action qui se déroule dans votre tête.
Le but de la compulsion est d’éliminer le danger dont l’obsession nous menace. Les actions compulsives apportent un soulagement temporaire à la détresse, au malaise ou au dégoût engendré par l’obsession.Les compulsions mettent fin ou préviennent l’anxiété et l’inconfort provenant de la pensée obsessionnelle. Par exemple, porter des gants pour prendre le courrier est une compulsion si cette action est faite dans le but d’éviter un contact physique qui serait une source d’anxiété.
La compulsion peut être une action mineure ou imperceptible comme de placer les meubles de manière à voir un élément plus clairement sans avoir à s’en approcher; placer les objets de façon à ne pas avoir à les laver ou les déplacer.
La compulsion peut prendre une forme verbale quand il y a répétition de phrases ou de mots pour se réconforter ou recevoir le réconfort des autres.
La compulsion peut prendre la forme d’une stratégie mentale lorsque le moyen pour se débarrasser de l’obsession est de remplacer cette pensée par une autre image réconfortante ou une histoire, de compter ou d’effectuer un rituel magique.
Cette forme particulière de compulsion s’appelle également la neutralisation.

Origine des TOC :

Rien n’a été démontré à ce jour. Les chercheurs pensent à un dysfonctionnement de certains neuromédiateurs : la sérotonine, la dopamine, la vasopressine (actuellement à l’étude). On soupçonne l’existence de facteurs familiaux et génétiques. Néanmoins, il existe des enfants atteints de TOC avec des parents indemnes.

Les TOC chez l’enfant

Ce trouble apparaît parfois dans l’enfance mais plus souvent à l’adolescence ou au début de l’âge adulte, et l’on sait que la plupart des adultes qui en souffrent ont présenté leurs premières idées fixes ou leur premier rituel déjà dans leur jeunesse.

Approches thérapeutiques et hypnose

Lorsque les personnes atteintes de TOC vont consulter un professionnel, c’est généralement tard, souvent pour d’autres motifs associés à un TOC sévère, comme la dépression, ou pour des problèmes de peau liés à un lavage excessif des mains.

L’hypnose permet d’agir efficacement sur les TOC. Aucune stratégie ne peut être établie avant d’avoir vu la personne. A chacun son toc, sa manière de le vivre et sa solution.

L’avantage est de pouvoir en accédant à l’inconscient être directement en contact avec la source.

Source:

  • http://santeaz.aufeminin.com
  • http://www.caducee.net
  • http://www.hlhl.qc.ca

Vous voulez faire une séance d’hypnose à limoges ou sur Internet? renseignez-vous ici!

Tagués avec : , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*